Bucarest



La capitale de la Roumanie, le centre culturel et économique de tout le pays, a été créé il y a cinq cents ans. C’est le meilleur choix pour votre départ dans le tour de la Roumanie.

Dans les années ’30, Bucarest a été surnommé « Le Petit Paris » à cause de ses longs boulevards jalonnés d’arbres. Il y a même un Arc de Triomphe ici, sur l’impressionante Chaussée de Kisseleff qui est plus longue que les Champs Elysées et où, au printemps, vous pouvez admirer la beauté des arbres en fleurs. Malgré le plan extensif de reconstruction des années ’80, la capitale reste une ville des parcs, agréable, verte, avec des cafés et des bistrots ouverts dans les rues pendant tout l’été et avec des petits bateaux de plaisir sur les rivières qui le traversent.

Il faut absolument visiter Bucarest, ne fût-ce que pour ses musées, surtout le Musée du Village en plein air qui se trouve dans le Parc Herastrau, à côté de l’Arc de Triomphe. Ici vous trouverez de merveilleux exemples de l’achitecture et de l’art populaire de toutes les régions de Roumanie, y compris les fameuses petites églises en bois de Maramures. D’autres objectifs « obligatoires » sont le Musée National d’Art, qui se trouve dans l’ancien Palais Royal, le Musée National d’Histoire dans Calea Victoriei, où est gardée la superbe argenterie du trésor national, et Curtea Veche, avec sa petite église peinte du XVIe siècle. La magnifique Église de la Patriarchie, bâtie en 1657, se trouve tout près; elle fait maintenant contraste avec la modernité du reste du Centre Civique. N’oubliez pas de visiter l’église Stravropoleos, à côté de Curtea Veche, un véritable joyau de l’architecture orthodoxe roumaine. Si vous avez la chance de vous trouver dans une de ces églises lors d’un baptême ou d’un mariage, vous serez les témoins d’un spectacle impressionant.

Romania’s capital, the nation’s centre of cultural and economic life, was founded more than 500 years ago and is a natural starting point for visits to the country.

During the 1930’s its tree-lined boulevards and « fin de siecle » architecture gave it the nickname « Little Paris ». There is even an Arc de Triomphe on the impressive Soseaua Kisseleff which is longer than the Champs Elysees and has ranges of trees which flower beautifully in the spring. Despite the massive reconstruction of the 1980s, Bucharest remains a Garden City, leafy and pleasant, with cafes open on sidewalks in the summer, and with boats on its lakes and rivers.

Bucharest’s museums are a destination in themselves, especially the open-air Muzeul Satului (Village Museum) in the Herastrau Park near the Arcul de Triumf. Here you will find village architecture and crafts from all over Romania, including wooden churches from Maramures. Other « musts » include the National Museum of Art, once the Royal Palace; the National History Museum on Calea Victoriei, housing the superb silverware of the Treasury; and Curtea Veche with its decorated little 16th century church. Nearby stands the magnificent Church of the Patriarchate, built in 1657 and preserved amongst the contrasting modernity of the Centrul Civic. And don’t miss Stavropoleos Church near Curtea Veche, a real jewel of Romanian Orthodox architecture. If you are lucky to be in one of these churches during a christening or wedding ceremony you will witness an unforgettable ritual.